Un procédé de fabrication devenu courant 

Cepelec distributeur Purex extracteur de fumées, COV, particules et polluants de l'air émis par les imprimantes 3D et les fabrications additives

La fabrication additive ou impression 3D a été longtemps réservée à la fabrication de prototypes, maquettes ou pièces sur mesure et aux fablabs.
De nombreux procédés industriels intègrent désormais des imprimantes 3D, tirant ainsi parti de la diminution du coût des machines de leur performances accrues.

La fabrication additive génère néanmoins des microparticules, gaz nocifs, des COV (Composés Organiques Volatils) et des fumées.

L’imprimante 3D peut aussi être associée à de l’usinage traditionnel qui génère des particules et des poussières.

Le nettoyage des pièces utilise des solvants volatils contribuant à la pollution de l’air ambiant.

Maintenir sain l’air ambiant

Pour la sécurité et la santé des opérateurs et pour se conformer au Code du Travail, il importe de se préoccuper de la pollution de l’air ambiant dans les locaux professionnels, qu’il s’agisse d’un fablab ou d’un atelier de production.

L’imprimante 3D génère des microparticules.
Celles-ci sont émises en plus grande quantité au début de l’impression quand le filament est chauffé et fondu plus rapidement.

Le matériau utilisé est lui aussi déterminant pour l’émission de pollution : 
un filament dont la température d’extrusion est élevée émettra plus de particules,
les particules émises dépendent de la composition chimique du matériau plastique ou élastomère utilisé,

Par exemple, un matériau composite comprenant du carbone ou du verre générera une quantité importante de particules, souvent très toxiques.
De même, l’emploi de polymères à base d’ABS est source de composés cyanurés à la nocivité avérée.

S’il s’avère important d’analyser l’air ambiant de l’atelier, équiper chaque imprimante d’un système d’extraction et de filtration HEPA (High Efficiency Particulate Air) est une bonne pratique.
Un second filtre au charbon actif pourra piéger les COV.

Allonger la durée de vie de vos imprimantes 3D

La durée de vie de votre imprimante 3D, surtout si elle est utilisée de façon intensive, sera accrue par une aspiration constante et adaptée des polluants qu’elle génère.

Votre process générera ainsi des pièces de meilleure qualité pendant un temps plus long.

Purex pour s’adapter à toutes les fabrications 3D

Du fablab à la production de série, quelle que soit votre application de fabrication additive ou d’impression 3D, Purex a développé des solutions d’extraction et de filtration des polluants de l’air adaptées à vos besoins.

Extracteurs de fumées Purex pour fabrication additive & impression 3D

Autres applications des extracteurs Purex

crédits photos et vidéos : Purex, Cepelec, CR-3D / Pixabay